• octobre 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Damien CAREME

    Damien CAREME

    • Album : PS
      <b>imgp1471.jpg</b> <br />

Bâtir et choisir

Posté par toulouse2008 le 24 octobre 2010

Il  aura suffit d’une phrase, une petite phrase pour que la presse saute immédiatement sur l’occasion et glose sur le retour de la valse des egos au parti socialiste. Si éminent soit-il, l’avis de Claude Bartolone sur sa conception, très personnelle, des primaires ne préfigure pas ce que sera l’an prochain cette formule inédite de sélection du candidat. 

Le parti socialiste, qui a avancé sur le chemin tortueux de la rénovation, a décidé il y a plusieurs mois d’organiser en 2011 un nouveau processus de choix de notre candidat(e) à l’élection présidentielle pour assurer à celui-ci (celle-ci) les moyens de son ambition et gagner enfin en 2012.

Il est vrai que de nombreux militants sont encore aujourd’hui inquiets et rétifs à la procédure, encore floue en terme de calendrier, tout en espérant que le choix collectif soit le meilleur pour le PS, la gauche et nos concitoyens désireux d’en finir avec la parenthèse Sarkozyste.

L’ambition, plus ou moins déclarée, des uns et des autres n’est nullement illégitime au regard des parcours et des talents et les primaires permettront à chacun de se présenter pour faire valoir sa vision et son projet pour notre pays. Sans préjuger du succès de la primaire et de la capacité que nous aurons collectivement à fédérer autour du candidat, le chemin est encore très long pour commander une victoire politique impérative.

Certes la droite par sa politique et ses errements nous aide aujourd’hui largement alors que nous pourrions être tentés aujourd’hui de bâtir la victoire attendue par un anti sarkozysme ambiant. Pourtant derrière la figure du chef de l’état et le combat contre « cet individu » le PS doit proposer aux français une vraie alternance reposant d’abord et avant tout sur une nouvelle donne politique, économique et sociale.

Martine Aubry l’a rappelé utilement aux journées parlementaires, personne ne sera demain en situation de gagner sur un simple rejet de Sarkozy et de la droite.

Le premier  travail du PS est de continuer de ce qui a été entrepris après le congrès de Reims considérant que nous ne partons non plus de rien contrairement à ceux qui formulent l’idée que nous avons aujourd’hui « que quelques briques du prochain programme ».

Fort de nos expériences antérieures lorsque nous étions en responsabilités, nous gardons aujourd’hui, par la somme de notre travail en tant qu’élus locaux par exemple, la capacité à proposer un nouveau pacte aux français.

 En fait le travail qui nous attend sera moins celui de produire mais, en réalité, à choisir.

Choisir notre candidat certes, mais aussi choisir ce que demain nous retiendrons pour créer l’alternance et surtout réussir après. 

Laisser un commentaire

 

Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cceta
| Les Enragés d'Aurillac
| LES MESSAGERS DU RDR