• mars 2010
    L Ma Me J V S D
    « fév   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Damien CAREME

    Damien CAREME

    • Album : PS
      <b>imgp1471.jpg</b> <br />

Au lendemain du scrutin

Posté par toulouse2008 le 30 mars 2010

Au lendemain du scrutin…

Les élections régionales de 2010 ont acté, comme en 2004, la défaite politique de la droite et un retour de confiance vers la gauche et notamment le parti socialiste.

Victorieuse dans 23 des 26 régions, dont 21 sur 22 en métropole, la Gauche confirme donc son implantation locale et continuera pour les 4 ans à venir à gérer les régions françaises à l’exception de l’alsace.

Au second tour comme au premier, le poids de l’abstention reste très important avec un électeur sur 2 qui ne s’est pas mobilisé. Curieusement l’entre 2 tours a été l’occasion de voir un débat s’esquisser sur le droit de vote, avec la possibilité d’en faire un devoir, comme certains l’ont opportunément proposé.

Pour ma part, j’y suis clairement défavorable rappelant que cela n’est pas dans notre tradition politique alors que le suffrage universel s’est construit dans notre pays  lentement mais surement. Le ferment démocratique ne peut résider dans l’obligation de vote mais dans la capacité qu’ont les citoyens de se sentir appartenant pleinement au corps civique, manifestant ou non leur choix.

D’autres pistes sont à creuser pour remobiliser les électeurs, la reconnaissance du vote blanc, le non cumul des mandats, qui permettraient de combattre le malaise éprouvé par nombre de nos concitoyens souhaitant des élus plus proches de leurs réalités.

Chacun sait, de plus, que les élections intermédiaires sont moins mobilisatrices et que les français peuvent, ils l’ont démontré en 2007, se rendre massivement aux urnes pour légitimer leur candidat. Cette pratique  de l’intermittence électorale est évidemment une donnée nouvelle à prendre au sérieux.

Deuxième enseignement du scrutin, la résurgence du Front National revenu à un score  important et inquiétant lui permettant d’atteindre 8,7 % au niveau national et dépasser les  22% pour le Nord Pas de Calais ou en Provence.

Certes le volume des voix du FN est en deçà de ses précédents scores mais le signal d’une remobilisation des troupes est engagé autour d’une figure plus dangereuse que celle de Jean marie Le Pen, à travers l’émergence médiatique et politique de sa fille.

Le corps électoral des voix du FN est pourtant loin d’être constitué par des sectaires de tous poils mais encore par de nombreux mécontents des politiques en général et de la droite en particulier. La carte de l’implantation du vote FN est claire, elle suit les traces de l’électorat classique de droite républicaine et les régions durablement affectées par la crise et le chômage.

Troisième enseignement, la question des alliances qui était clairement posée a été, semble –t-il, levée. Exit, pour l’instant le Modem qui subit une crise de décroissance, et changement historique des alliances à Gauche.

 Le partenaire historique PC/Front de Gauche continue de peser et d’être un allié objectif et difficile (les négociations sur la liste régionale et le refus d’entrer dans l’exécutif en sont 2 marques évidentes) mais Europe Ecologie (les Verts) sont aussi devenus, dans et par cette élection, un partenaire privilégié. Au sortir de ce scrutin, cet enseignement, le poids nouveau et reconnu du mouvement écologiste, est une clé importante pour toutes  les élections à venir…

Dernier enseignement, le PS n’est pas mort au lendemain du Congrès de Reims. Sous la houlette de M. Aubry le travail politique entamé dans le parti et le dialogue avec nos partenaires ont scellé un retour de confiance des électeurs tandis que la droite paye évidemment toutes les conséquences de sa politique notamment sociale et fiscale. La droite a clairement été sanctionnée, la Gauche est de retour sans abusivement pouvoir fanfaronner.

La  retenue de Martine au soir du résultat montre que le chemin entamé sera encore long afin que le PS  rendre possible le retour de la gauche au pouvoir. Le travail est encore immense, définition d’un projet (dont il est vraiment temps de s’occuper), détermination des primaires et choix d’un candidat, discussions « franches et cordiales » avec nos partenaires tout en restant à l’écoute de nos concitoyens qui traversent des moments très difficiles.

Publié dans ACTUALITES | Pas de Commentaire »

Au lendemain du premier tour

Posté par toulouse2008 le 23 mars 2010

Quels enseignements tirer de ce premier tour de scrutin des régionales 2010 ? 

Une montée quasi inexorable de l’abstention devenue entre 1986 et 2010 majoritaire dans notre région. C’était attendu et les résultats, dans de nombreuses villes de notre région (Roubaix !), ont confirmé cette tendance. Comment d’ ailleurs s’en étonner alors que tout a été fait pour déconsidérer cette élection notamment en annonçant la mise en place de conseillers territoriaux pour 2014 et en amputant de 2 ans le mandat des nouveaux   conseillers régionaux ?

Un retour de flamme pour l’extrême droite qui retrouve malheureusement des scores régionaux très importants. L’OPA réussit par l’UMP a peut être vécue, les électeurs frontistes sont retournés en partie à la maison déçus de la droite alors que celle-ci mène paradoxalement un politique sécuritaire à tout va. L’influence du débat sur l’identité nationale a certainement joué, le discours du FN étant, reconnaissons le, encore plus dur que celui de la droite républicaine.

Une claque pour l’UMP qui n’atteint pas les 20% des voix alors qu’elle avait fait synthèse avec le Nouveau Centre et le MPF et le CNPT. La stratégie du Président, politiquement gagnante pour une élection présidentielle, l’est peut être beaucoup moins dans un scrutin comme celui des régionales ou les réserves de voix jouent un rôle considérables au deuxième tour. Les électeurs ont doublement sanctionné la droite. Une première fois en votant pour des listes de Gauche, une seconde en refusant de se déplacer.

 Le retour comme en 2004 d’une liste PS/PRG/MRc  à un niveau  élevé 

Comme en 2004, après le traumatisme de 2002, une élection intermédiaire très favorable pour l’instant. Autour de Martine Aubry le PS va mieux sans que le vote soit tout à fait encore un vote d’adhésion massive. Le bilan de la région était bon, palme aux sortants donc.

La bonne tenue du front de gauche autour de 11% 

L’alliance entre le Parti de Gauche de Marc dolez et le Pc était un pari…gagné. Nos partenaires historiques gardent de solides implantations locales et seront à coup sur des partenaires exigeants comme en 2004.

La consolidation d’Europe écologie qui confirme sa percée électorale des européennes 

Autour de jean François Caron les Verts, au sens large, dépassent la barre des 10%. Une page est tournée, celle ou l’on pouvait prendre de « haut » nos amis verts. Des idées et du talent partout, c’est une bonne nouvelle du scrutin.

La confirmation de la mauvaise passe pour le Modem dont le slogan « Votez juste » a peu convaincu sinon de voter pour d’autres listes 

Les sondages l’esquissaient, le Modem l’a fait. Accident industriel pour le modem qui sera soumis à coup sur à des turbulences dans les prochains jours. Corinne Lepage partira telle ? Que fera M.Henno dans le Nord ?

La dilution du NPA qui, en adoptant une ligne dure, s’est considérablement marginalisé 

Le facteur a oublié de sonner. Il a raté le train de l’unité et a écorné ses scores, ses finances et l’image de son leader…Ca fait beaucoup!

Localement sur Lomme, les 16 bureaux de la ville ont apporté collectivement plus de 3000 suffrages, soit prés de 40 %  voix pour la liste de D.Percheron. Confirmations des tendances régionales, abstention très forte (plus de 58%, très mauvaise nouvelle même si la droite a certainement pâti de la situation), affaissement de l’UMP et de la droite locale (moins de 15% !!!, conséquences de leurs vicissitudes) et confirmation de la très bonne tenue d’Europe Ecologie drainant plus de 12 % des voix.  Le modem et dans une moindre mesure le front de Gauche sont à la peine..

Publié dans ACTUALITES | Pas de Commentaire »

langue DOC

Posté par toulouse2008 le 15 mars 2010

Langue D’OC

La presse s’est fait largement l’écho des vicissitudes politiques de notre parti en Languedoc Roussillon, au final assez révélateur du fonctionnement du PS. ( héritage dont Martine doit porter la croix)

 Exclu du parti, G.frêche avait pourtant réussi à fédérer autour de lui une majorité des instances locales du PS alors que certains (d’entre nous)  réclamaient depuis septembre 2009, le dépôt d’une liste PS pour  lui faire face.

Il aura fallu un énième débordement, à la mode Codorniou, pour que la direction  prenne utilement ses responsabilités et demande aux militants locaux de dresser rapidement une liste régionale et de trouver, si possible un accord, avec les autres partis progressistes.

Cette mainmise de G.frêche sur l’appareil des fédérations est pour le moins étonnant puisqu’il n’appartient plus au parti socialiste tout en ayant des soutiens nombreux et officiels dans cette grande région, les conseils fédéraux ayant entériné le soutien à sa personne.

Elle témoigne de fait de l’existence, ici et ailleurs, de baronnies locales inféodées à quelques élus et qui, en dépit  d’une direction en partie retrouvée, en font largement à leur tête, quitte d’ailleurs à instruire des procès au tribunal administratif.

De la même manière, le comportement de grands élus du parti socialiste ( G.Collomb, F.Rebsamen) manifestant avec force de caméras leur soutien à G.frêche ne manque pas d’étonner.

Personne n’étant entré au PS comme l’on rentre au régiment, il faudra tirer toutes les leçons de cet épisode dont les historiens du parti vont pouvoir pendant de longues années se délecter.

Il nous reste à attendre les résultats du premier tour, le comportement de tous pendant l’entre deux tours, la composition de la future majorité au lendemain des élections, le positionnement des exclus temporaires vis-à-vis du National (et vice versa)… et la rénovation du parti du National au local. Quel programme !

Pendant ce temps  heureusement, la campagne suit son cours et les sondages semblent favorables…

 

 

Publié dans ACTUALITES | Pas de Commentaire »

 

Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cceta
| Les Enragés d'Aurillac
| LES MESSAGERS DU RDR